Loi Malraux, complexe mais inégalée

Sous réserve de respecter certaines conditions d’éligibilité comme la réalisation de travaux de réhabilitation totale suite à l’acquisition d’un bien historique et la location de celui-ci ensuite pendant 9 ans, le dispositif Malraux offre aux investisseurs d’immobilier locatif une excellente solution de défiscalisation. A l’heure où le patrimoine et la sauvegarde des bâtiments historiques font l’actualité, le dispositif Malraux, instauré en 1962, vise à les préserver et à les mettre en valeur en créant la notion de « secteur sauvegardé » dans de nombreuses villes en France. La réduction d’impôt applicable dans le cadre de la loi Malraux dépend du montant des travaux entrepris et ne comprend pas en compte les frais liés à l’acquisition. Pour être valables, ces travaux doivent impérativement être validés par l’architecte des Bâtiments de France et, à condition que le bien se trouve dans un quartier ancien dégradé ou dans un site patrimonial dit « remarquable » (le Marais à Paris, par exemple), l’investisseur peut économiser jusqu’à 120.000 € sous la forme de réductions d’impôt.

Au vu de la complexité de mise en place du dispositif, tant du point de vue des critères d’éligibilité que des travaux à entreprendre, les biens vendus en Malraux sont en général proposés par des professionnels et DMF peut vous accompagner dans la mise en place de ce type de projet.